Le sommeil polyphasique


Dormir uniquement 4 heures et être en pleine forme, est-ce possible ?

Voici le résumé d’une aventure entreprise par Christopher Lieberherr, parmi d’autres. C’est celle du sommeil polyphasique. Il s’agit de diviser son sommeil en plusieurs moments durant la journée dans le but de pouvoir se contenter de 1h30 à 4 heures de sommeil par tranche de 24 heures.

Après une phase de préparation et d’adaptation, nous pouvons entraîner notre corps à dormir 6 siestes de 20 minutes chacune espacées de 4 heures d’éveil, c’est la méthode Überman. Ou encore faire une grande sieste de 3 heures + 3 siestes de 20 minutes dans la journée, c’est la méthode Everyman. Cela semble incroyable de pourvoir ainsi libérer du temps pour réaliser ce qui nous tient à cœur !

Ceci dit, ce mode de vie si tentant nécessite quelques changements majeurs :

– une période d’adaptation assez rude, où le corps manque cruellement de sommeil jusqu’à apprendre son nouveau rythme.Man with beard in glasses sleeps in office on the table over laptop with coffee in hand

– une rigueur constante pour pouvoir effectuer les temps de repos au calme, et pouvoir ainsi régénérer suffisamment le corps.

– une alimentation adaptée qui apporte de l’énergie au corps, sans lui en faire trop dépenser avec la digestion. ( clairement : peu d’alcool, viande, excitants, beaucoup de légumes, fruits…)

– une nouvelle vie sociale : ce rythme socialement décalé, peut être vu par d’autres comme dangereux. Il peut rendre les personnes proches excessivement soucieuses. Cela va donc nécessiter une grande force intérieure de poursuivre l’expérience. Ce rythme impliquera aussi une certaine incompréhension, voire solitude.

– une gestion du temps autre : entrecoupé de siestes, la vie n’étant plus rythmée par la nuit. La personne semble vivre une éternelle journée. Cela a des incidences sur l’appréciation des souvenirs, du temps lui-même, sur le monde environnant devenu trop trépidant, et sur le sens de la vie…

A bien réfléchir donc, avant de changer de vie !! Pour plus d’informations sur le sommeil polyphasique, le passionnant article d’où est tiré ce résumé :

Le sommeil polyphasique : mon expérience

 

Laissez un commentaire